E-santé

Les objets et dispositifs médicaux connectés : pourquoi sont-ils encore peu utilisés ?

YOUNESS
06/01/2021
img blog médical Sylho

Les objets et dispositifs médicaux connectées sont encore très peu utilisés par le corps médical en 2020, pourtant les résultats obtenues nous montrent qu’ils ont la capacité d’améliorer les soins de santé par un suivis et une surveillance plus régulière grâce à des données en temps réelle.

Mais qu’en pensent les médecins ?

Si les dispositifs médicaux connectées sont encore peu utilisé, ce n’est pas parce que les médecins sont réticent à les utiliser. Bien au contraire, 1 médecin sur 5 utiliseraient les traqueurs d’activités pour un usage personnel de suivis de l’activité ou du sommeil. C’est 3x plus que la moyenne des utilisateurs, on peut donc se demander qu’en est-il de l’intégration au sein du cabinet ?

Les objets connectés sont en revanche peut utilisée au sein des cabinets médicaux. Seulement 15% des professionnels de la santé utilisent les objets connectées dans leur milieu professionnel.

Il y a de bonnes raisons à cela..

De nombreux médecins s’accordent sur les bienfaits des objets connectées sur les soins de santé, ils pourraient aider à diminuer le nombre d’hospitalisation et mener à une meilleure gestion des maladies chroniques mais les médecins ont encore quelques réservent quant à leur utilisation dans un cadre professionnel pour deux raisons.

La première raison réside dans le peu de confiance des médecins pour les outils numérique, en effet beaucoup de médecins craignent pour le secret médical au sein du cloud.

La deuxième raison se tient au niveau du régime de responsabilité qui ne serait pas assez claire, particulièrement si une application que le médecin aurait conseillé finirait par être remis en cause dans la dégradation de santé du patient.

 

Une différence générationnelle

Les jeunes médecins son plus nombreux à utiliser les applications de santé : si 2/3 des praticiens utilisent une application de santé dans leur pratique, ce chiffre monte à 72% pour les médecins de moins de 30 ans. Effectivement, cette génération ayant grandis avec l’apparition des smartphones ne peuvent imaginer leur pratique quotidienne sans en intégrer l’utilisation de leur smartphone leur permettant d’automatiser les tâches redondantes, de diminuer la gestion administratives voir donner plus de responsabilités aux patients dans le suivis de leur maladies.

Objets et dispositifs médicaux connectés

Les technologies les plus intéressantes

Application mobile :

La récolte de données par les applications est sans doute la technologie la plus utilisée au sein des professionnels de la santé. Effectivement les patients ayant déjà l’habitude d’utiliser leur smartphone aux quotidiens ont rapidement su s’adapter à une utilisation médicale. Les premières applications de quantified-self sont sortis directement sur smartphone se passant totalement des montres et bracelets connectés. les objets connectés ont aidé à populariser les applications, mais c’est bien la technologie qui se trouve au sein du logiciel qui permet d’interpréter les données qui lui sont envoyées.

Modernisation des équipements médicaux

Nombreux sont les patients ayant un dispositif médical installé à l’intérieur de leur corps tel que cathéters veineux, prothèses, pacemakers etc.

Ces équipements ont néanmoins quelques désavantages, il est difficile de connaitre le statu en temps réel, les entretiens sont couteux, et nécessite des visités régulières à l’hôpital.

Grâce aux avancées concernant les réseau bas-débit utilisées pour les objets connectées, il est certains que ces appareils médicaux pourront être de plus en plus efficace pour transmettre les informations, paramétrer à distance voir même créer des alertes lorsque l'état de santé du patient se dégrade.

Conclusion

Pour conclure, les médecins ne sont pas contre les technologies liées à l’e-santé. Bien au contraire ce sont les premiers à les utiliser. Malheureusement tant que certaines questions tel que la sécurité des données ou le régime de responsabilité n’auront pas été clarifiée, l’adoption des objets connectées par les médecins en sera réduites.

Merci d’avoir lu cet article sur les objets et dispositifs médicaux connectés.

Sylho “Taking care of Caretakers”


Source : 





Tags : E-santé, Belgique,