My Sylho
Blog

Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

En tant que généraliste, spécialiste ou encore étudiant en médecine, vous avez certainement déjà pensé à ouvrir votre cabinet médical. Mais ouvrir son cabinet revient à devenir entrepreneur et créer sa propre entreprise. Cela demande des compétences spécifiques que l'on n'étudie pas forcément à l’université.  Par ailleurs, en plus des étapes que vous aurez à suivre pour vous lancer dans votre nouvelle aventure, il vous faudra aussi faire attention aux différentes réglementations propres à l’exercice de la médecine.

1. Faites une étude de marché pour déterminer l'emplacement idéal
Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

Le choix de votre emplacement géographique sera crucial pour le bon rendement de votre cabinet médical. Effectivement, grâce à une bonne étude de marché, il vous sera possible de déterminer quelle région est la plus intéressante en terme de densité de population par rapport au nombre de praticiens présents.
Voici les points qui vous aideront à déterminer l’emplacement idéal :
- Le nombre de patients potentiels dans la région
- Le nombre de praticiens (pour votre spécialité)
- Le revenu moyen des foyers
- La tendance démographique
- Le nombre d’institutions médicales dans la région (cabinets / hôpitaux) La détermination de ces différents points a pour objectif de mettre en lumière les régions où le marché n’est pas encore saturé afin que vous puissiez facilement trouver de nouveaux patients. Pour trouver les statistiques nécessaires à votre étude, je vous invite à cliquer ici.

2. Trouvez le bon local pour votre cabinet médical

Une fois votre emplacement géographique déterminé, il vous faudra trouver le local idéal afin d’accueillir vos patients dans les meilleures conditions. Certaines règles s’imposent en matière de sécurité et d’accessibilité. Il nous sera difficile de toutes vous les mentionner ici, mais en voici une liste non-exhaustive.
Votre cabinet devra comprendre :
- Au minimum une pièce de consultation
- Une salle d’attente
- Une toilette avec lavabo
- Un labo dans votre local de consultation
- Un accès pour pmr
- Mettre en place une signalétique adaptée
Si vous désirez en savoir plus sur les règles de sécurité et d’accessibilité, je vous conseille de vous rendre ici.
Par ailleurs, la démarche la plus simple sera de racheter le cabinet médical d’un de vos confrères ainsi que sa patientèle par le biais d’un contrat de cession de patientèle. Pour ce faire nous vous conseillons de vous adresser à un avocat pour vous aider dans cette démarche.

Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

3. Budgétisez vos dépenses

Budgétiser les dépenses et rentrées de votre futur cabinet médical est primordial afin de déterminer un résultat prévisionnel. Cela vous permettra de vous projeter dans le futur et ainsi, en fonction du résultat, il vous sera possible de savoir si vous avez besoin d’un plan de financement propre ou sur emprunt bancaire pour faire face à vos futures dépenses.
Pour créer votre budget prévisionnel, vous aurez besoin de lister vos coûts de fonctionnement tels que :
- Le matériel
- Le loyer de votre cabinet médical
- Les aménagements
- les assurances
- Les salaires, si vous travaillez avec une secrétaire ou une équipe
- Les frais de gestion de votre patientèle (logiciel dmi, agenda électronique, permanence téléphonique)
Il vous est tout à fait possible d’obtenir des aides et subsides de l'état, favorisant l’installation des professionnels de la santé. Vous pourrez retrouver les informations et  conditions sur ces différents sites :
http://bit.ly/Subside-SSMG
http://bit.ly/subsides-avcb-vsgb
ou
nous contacter  pour que nous puissions vous aider dans vos démarches de subventions.

Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

4. Faites le bon choix de statut

Lorsque vous décidez de lancer votre pratique médicale, faire le bon choix de statut est important.
En effet, vous pourrez choisir d’exercer votre pratique en personne physique (indépendant) ou en personne morale (société).
Retrouvez ci-joint les différentes caractéristiques.

Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

5. Les démarches administratives

Pour pouvoir vous lancer en tant que particulier, une série de démarches administratives vous sera demandée.

Celles-ci pouvant prendre un certains temps il est recommandé de les introduire rapidement après avoir pris la décision de vous lancer.

Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

Voici la liste des différentes étapes à faire lorsque vous vous lancez en tant que particulier dans le domaine médical.

5.1 Inscription auprès de votre association professionnelle (ordre des médecins de votre province)
Il sera tout d’abord nécessaire de vous inscrire auprès de l’ordre des médecins de votre province. Cela est légalement obligatoire.

Pour ce faire, munissez-vous de votre visa (celui-ci vous aura été octroyé après l’obtention de votre diplôme) ainsi que votre certificat de bonne vie et mœurs (qui est à demander au bureau de police de votre commune).


5.2 Demande d’agrément
Ensuite, vous devrez faire une demande d’agrément pour prestataire de soins de santé puis envoyer votre dossier rempli à la Fédération Wallonie-Bruxelles.


5.3 Demande d'obtention de numéro INAMI

Faites votre demande d’obtention d’un numéro INAMI auprès du service des professions de santé du SPF santé publique

L’INAMI vous octroiera un numéro personnel et vous l’enverra par courrier.


5.4 Affiliation à une caisse d’assurance sociale
Votre demande d’affiliation à une caisse d’assurance sociale doit être entrée avant de débuter votre activité indépendante. Vous devrez payer tous les 3 mois une cotisation à votre caisse d’assurance sociale. Cette cotisation vous permettra de bénéficier d’avantages tels que les allocations familiales, les congés maternité, les interventions en cas d’arrêt maladie et la retraite.


5.5 Affiliation à une mutuelle
En tant que médecin et futur particulier, vous êtes obligé de vous affilier à la mutuelle de votre choix afin de bénéficier des prestations de l’assurance maladie-invalidité en tant que travailleur indépendant.


5.6 Enregistrement dans la BCE.
Il est impératif pour se lancer en tant qu’indépendant de vous inscrire à la banque-carrefour des entreprises afin d’obtenir un numéro d’entreprise.

Pour ce faire, présentez-vous à un guichet d’entreprise et ouvrez un compte bancaire professionnel.


5.7 Assurances
Dans le but de vous protéger dans le cas où vous commettriez une erreur médicale, il vous est nécessaire de souscrire à une assurance.

La loi vous oblige à souscrire à une assurance responsabilité civile pour votre cabinet en cas d’incendie ou d’explosion.


6. Rencontrez vos confrères de votre région.

Cela peut paraitre anodin comme conseil, mais c’est un élément important lorsque vous débutez votre pratique médicale privée. En effet, cela vous permettra d'étendre votre réseau professionnel, d’avoir des conseils de praticiens expérimentés et ceux-ci pourront aussi rediriger leurs patients vers vous au cas où ils en auraient besoin.

Comment ouvrir son cabinet médical : les démarches à suivre

7. Faites-vous connaître

Trouver l'emplacement géographique, trouver son local, faire un business plan, faire ses démarches administratives, très bien mais cela ne servirait à rien si vous n’arrivez pas à avoir des patients. Pour cela, il vous faudra communiquer et travailler votre visibilité efficacement. Heureusement pour vous, internet regorge d’outils pour vous aider à vous faire connaître dans votre région. Nous vous invitons à lire notre article qui vous aidera certainement dans vos démarches : comment se faire connaître lorsque vous débutez votre pratique médicale.


8. Optimisez votre temps

Malheureusement, devenir entrepreneur c’est aussi augmenter sa charge de travail administrative et il vous sera primordial de réussir à optimiser votre temps de façon à pouvoir vous concentrer sur votre pratique médicale.

Plusieurs solutions d’optimisation de temps s’offrent à vous :  engager un(e) secrétaire pour la gestion des rendez-vous et de l’administratif,  avoir recours à une permanence téléphonique, proposer la prise de rendez-vous sur votre site internet, choisir le bon logiciel DMI... Bien-sûr, chacune de ces solutions possèdent ses avantages et inconvénients. Je vous invite à lire notre article sur  l’optimisation de son temps pour en apprendre plus.


Merci pour la lecture de cet article, Contactez-nous pour recevoir des conseils appropriés à votre spécialité.